Comment trouver le meilleur nom de marque pour votre business en ligne ?

nom-de-marque-rentable-exemple

Vous n’y aviez pas forcément réfléchi quand vous avez pris la décision de vous lancer dans le e-commerce, mais vous y voilà. Vous devez réserver le nom de domaine de votre boutique en ligne, et vous vous sentez bête, à fixer l’écran de votre ordinateur depuis 25 minutes sans savoir quoi écrire.

Vous avez besoin d’un nom de marque pour votre boutique en ligne. Court, percutant et facile à retenir. Un truc pertinent, qui aura un rapport plus ou moins direct avec les produits que vous vendez. Un truc positif, aussi, qui ne viendra pas rappeler le nom d’une maladie infectieuse ou d’un dictateur du tiers-monde.

Trouver un nom de marque, ce n’est pas facile. D’ailleurs, des professionnels indépendants peuvent s’en charger pour vous, à condition de les rémunérer. Cher.

Vous n’avez pas de budget à consacrer à la création de votre nom de marque ? Qu’à cela ne tienne, vous trouverez ici tous les conseils dont vous avez besoin pour trouver le bon. Celui qui restera dans la tête de vos clients bien après qu’ils aient quitté votre site. Et sans dépenser un euro. Voici tous les outils et méthodes que vous pourrez utiliser pour chercher et trouver le nom de votre boutique en ligne.

Trouver le bon nom de marque ou de site e-commerce : une méthode simple en 5 étapes

Ne pas réussir à trouver le nom de sa marque ou de sa boutique en ligne, c’est frustrant. Surtout si vous avez réussi à planifier tout le reste.

Tellement frustrant que vous êtes à deux doigts d’ouvrir votre dictionnaire au hasard et de prendre le premier mot qui vous tombera sous la main.

Sauf que vous avez trop conscience de l’importance de votre nom de marque pour ça.

Votre nom, vous devrez pouvoir le dire avec fierté quand vous parlerez de votre boutique en ligne. Vous voulez qu’il claque. Et vous avez bien raison.

Le nom de votre marque jouera un rôle important dans votre branding e-commerce. Alors, comment on s’y prend ?

Étape n° 1 : délimiter votre terrain de jeu

Vous voulez choisir le bon nom pour votre marque, et vous êtes prêt à y passer du temps. Mais pas à en gaspiller inutilement.

C’est pourquoi vous devrez commencer par fixer le cadre de vos recherches. Les délimiter, pour vous éviter les digressions inutiles, voire les sorties de route et les hors-sujets qui s’ensuivront inévitablement.

Mais le terrain de jeu d’une marque, c’est quoi ?

Vous allez avoir besoin de quatre balises pour travailler efficacement : votre produit, votre clientèle, votre avantage concurrentiel et votre univers.

Votre produit pourra vous aider à trouver un nom de marque. Ses caractéristiques, son utilisation, ses spécificités seront autant de sources d’inspiration. Pensez donc à étudier votre produit, ou votre produit phare si vous en vendez plusieurs, avant de commencer vos recherches. Listez ses caractéristiques et les mots qui vous viennent à l’esprit quand vous l’observez ou quand vous l’utilisez.

Votre clientèle devra également jouer un rôle important dans la création de votre nom de marque. Ce dernier doit lui parler. Plus encore, le nom de votre marque ou de votre site e-commerce doit évoquer des souvenirs, susciter des émotions et déclencher une réaction chez son audience. Celle-ci doit se sentir concernée par votre nom. Pensez aussi à lister les caractéristiques de votre clientèle avant de travailler sur votre branding. La création d’un persona pourra vous y aider, n’hésitez pas à faire appel à cette méthode de marketing.

L’avantage concurrentiel de votre boutique en ligne, c’est ce qui la différencie des autres boutiques similaires. Un temps de livraison express, un service aux petits oignons, des prix bas sont autant d’avantages concurrentiels que vous pourrez mettre en avant dans le nom de votre marque. Et vous, c’est quoi votre avantage concurrentiel ?

Enfin, l’univers de votre marque et son nom sont (ou devraient être) étroitement liés. Mais pour cela, il faut avoir réfléchi à son univers de marque : si ce n’est pas encore votre cas, pensez à lire ce guide du branding spécial e-commerce avant de créer votre nom de marque !

Étape n° 2 : brainstormer comme vous respirez

J’imagine d’ici votre sourire ravi et/ou crispé, sûrement un peu des deux : c’est l’heure de brainstormer.

Le brainstorming, c’est sympa. Jusqu’à un certain point. C’est pourquoi vous gagnerez (comprenez : vous aurez moins envie d’envoyer valser l’intégralité de votre matériel de bureau au bout d’une heure) à fixer un cadre à votre brainstorming.

Soyez méthodique. Listez les techniques créatives que vous allez utiliser pour trouver des idées de noms de marque.

L’objectif : créer une liste de plusieurs dizaines de noms potentiels pour effectuer ensuite un tri sélectif. Plusieurs dizaines, oui, mais combien ? Si vous disposez d’une cinquantaine de noms, ce sera déjà pas mal. Mais n’hésitez pas à dépasser ce nombre.

Cependant, ne vous contentez pas de lister les techniques que vous utiliserez. Fixez aussi un cadre temporel : pour chaque technique créative, lancez un minuteur et efforcez-vous de respecter un délai précis pour ne pas vous disperser.

Pour les techniques créatives, je vous renvoie à la seconde partie de cet article : vous y trouverez des idées pour multiplier les idées de noms de marque.

Ah, j’oubliais : lorsque vous créerez cette première liste de noms, ne jetez rien. Ne faites aucun tri, gardez tout, on ne sait jamais. Et on triera plus tard.

Étape n° 3 : trier, éliminer, répéter

Si vous avez bien fait vos devoirs, vous vous retrouvez désormais avec une longue liste de plusieurs dizaines de noms potentiels et plus de doutes que jamais.

Le bon nom de marque se trouve dans cette liste. Mais comment l’identifier avec la précision d’un sniper ?

Par vagues d’éliminations successives, tout simplement.

Photocopiez ou imprimez votre liste de noms en plusieurs exemplaires, vous allez en avoir besoin.

Puis relisez votre liste une première fois.

Dès cette première relecture, certains noms devraient vous paraître inenvisageables, parce qu’ils sont peu clairs, imprononçables ou tout simplement moches.

Rayez-les de votre liste.

Relisez. Identifiez les noms de plus de quatre ou cinq syllabes.

Rayez-les.

Relisez. Pour chaque nom, faites une recherche rapide sur Google pour vérifier qu’il n’existe pas déjà une marque qui l’utilise. Vérifiez aussi les noms de domaine, très rapidement. Vous approfondirez ce travail de vérification un peu plus tard, mais il pourra déjà vous aider à éliminer quelques idées de votre liste.

Relisez. Prenez le pitch de votre business (ou rédigez-le), puis lisez-le (à voix haute, même si vous vous sentez bête à parler tout seul devant votre bureau, c’est important), en remplaçant « mon entreprise » par chaque nom restant.

Rayez ceux qui vous plaisent le moins.

Combien de noms potentiels vous reste-t-il ? Si vous vous retrouvez avec deux ou trois options, c’est parfait : vous pouvez passer à l’étape suivante.

S’il vous en reste plus que ça, reposez votre liste et faites autre chose. Vraiment. Puis reprenez ce travail de tri et d’élimination demain. Vous n’êtes pas à quelques heures près, et vous serez nettement plus efficace et lucide.

Étape n° 4 : valider la pertinence de votre futur nom de marque

En abordant cette étape, vous devriez disposer de deux ou trois noms de marque potentiels. Au-delà de ce chiffre, vous perdez du temps en recherches inutiles. En–deçà de ce chiffre, c’est-à-dire s’il ne vous reste déjà plus qu’un nom, vous courrez au-devant de grandes désillusions si tout ne se passe pas comme prévu. Et il y a de fortes chances pour que tout ne se passe pas comme prévu. On y va ?

À ce stade, vous allez devoir vérifier l’adéquation de votre marque et de ses noms potentiels.

Les maîtres-mots de cette étape : pertinence, cohérence et justesse.

Vos noms potentiels représentent-ils votre marque ? Leurs sonorités (pensez au génie de la marque de gâteaux Crunch qui a littéralement choisi le bruit du gâteau que l’on croque comme nom de marque…), leurs significations incarnent-ils le business que vous rêvez de construire ?

Pour le savoir, une méthode simple pourra vous aider : la visualisation.

Pour chaque nom de marque restant, commencez à décliner quelques éléments de votre futur business en ligne.

Créez un logo factice avec un outil gratuit, rédigez un bref paragraphe de présentation, imaginez un slogan ou une carte de visite sur Vistaprint, créez même une boutique en ligne gratuite en mode essai sur Shopify ou Wix pour vous faire une idée.

Et si cet exercice ne vous permet pas de faire émerger un grand gagnant, n’hésitez pas à faire intervenir des tiers de confiance (des proches, des collaborateurs) pour leur demander leur avis. S’ils correspondent au profil que vous souhaitez cibler avec votre marque, c’est encore mieux 😉

Étape n° 5 : vérifier la disponibilité de votre futur nom de marque

Respirez un grand coup : vous y êtes presque, la ligne d’arrivée n’est pas loin. Mais encore faut-il la franchir !

Vous devez désormais vous assurer que votre nom de marque est disponible et que vous ne risquez rien en l’utilisant.

Voici les recommandations de l’organisme officiel responsable des noms de marque en France : l’Institut national de la propriété industrielle (l’INPI pour les intimes).

Votre nom est bien disponible ? Ne criez pas victoire trop vite. Il vous faut également vérifier la disponibilité du nom de domaine correspondant pour que votre boutique en ligne ou votre site internet porte bien le nom de marque que vous avez choisi.

Utilisez le service gratuit d’un hébergeur sérieux comme 1&1 pour vous assurer de la disponibilité du nom de domaine en question. Le petit plus de 1&1 : l’hébergeur vous suggère des noms de domaine similaires si votre premier choix est déjà pris.

Une dernière petite chose : trouver un nom de marque génial et le posséder sont deux choses très différentes.

Ce n’est pas parce que vous avez trouvé votre nom de marque le premier que les autres ne pourront pas s’en servir (c’est injuste, je suis d’accord).

Si vous voulez protéger votre nom de marque et faire valoir vos droits sur votre création, c’est sur le site de l’INPI que ça se passe : comment déposer une marque ?

Créer le nom de sa marque : c’est quand, le bon moment ?

Une question importante et trop souvent éludée. C’est quand, le bon moment pour réfléchir au nom de sa marque ?

La réponse est simple : le plus tôt possible. Dès que vous saurez quel type de produit vous allez vendre, commencez à vous mettre à la recherche de votre nom de marque.

Pas forcément de façon intensive, ni même consciente.

Mais laissez les idées venir et notez-les, quand elles arrivent. Inutile de vous lancer dans les étapes présentées ci-dessus dès les premiers jours de votre projet : vous aurez mille choses à faire et à réfléchir, et vous n’aurez pas le temps de tout mener de front.

Mais vous gagnerez du temps (et économiserez de l’énergie et de la motivation) en réfléchissant très tôt à votre nom de marque.

Un dernier rappel : vous aurez besoin de ce nom définitif pour créer votre boutique en ligne, en réservant le nom de domaine associé. Et il n’y a rien de plus frustrant que d’avoir tout un projet e-commerce en place… sauf le nom pour se lancer.

Créer un nom de marque : l’art de laisser le temps au temps

« Laisse le temps au temps » : cette expression, détestable sur le plan logique comme syntaxique, s’applique pourtant parfaitement à la création d’un nom de marque.

Un bon nom de marque, ça prend du temps. On ne le répètera jamais assez.

Vous aurez peut-être une idée de génie en deux minutes. Sérieusement, c’est possible. Mais très peu probable. Vous voyez vos chances pour qu’un alligator s’échappe du zoo le plus proche de chez vous et que vous vous retrouviez nez à nez avec lui dans votre jardin ? Possible, mais très peu probable. Tout comme vos chances de trouver le bon nom de marque en deux minutes.

En réalité, vous allez prendre du temps pour trouver vos premières idées. Puis vous allez avoir besoin de temps pour vous rendre compte qu’elles sont mauvaises. Vous allez en reprendre pour en trouver de nouvelles, vous rendre compte que les meilleures d’entre elles sont déjà prises et que les autres n’ont plus tellement de sens, après deux ou trois jours de réflexion. Dès que vous aurez une idée, vous devrez prendre le temps de la laisser s’installer dans votre esprit, puis de vous habituer à elle. Et, la plupart du temps, vous ne vous y habituerez jamais : ce n’était pas encore la bonne idée.

Trouver un nom de marque demande du temps et de la patience. Vos premières tentatives ne seront pas les bonnes, autant vous faire gagner du temps en vous le disant tout de suite. La neuvième ou dixième tentative, en revanche…

Ne vous démotivez surtout pas, changez d’axe de travail lorsque la frustration prend le dessus et revenez à votre recherche de noms à tête reposée. Le travail finira par payer !

Choisir le bon nom de marque ou de site internet : les outils et techniques qui vous feront gagner du temps

Alors, c’est sûr, trouver le bon nom pour votre marque ou votre site internet vous demandera du temps et une bonne dose de réflexion personnelle.

Si vous n’avez pas envie de confier le naming de votre marque à une agence et de débourser plusieurs centaines, voire milliers d’euros au passage, vous allez devoir mettre les mains dans le cambouis (pour rester polie). Vous allez y passer des heures, vous voilà prévenu. Et vous n’aurez pas toujours l’impression d’être très productif.

Bienvenue dans l’enfer des créatifs !

Avant de trouver une seule bonne idée, vous allez probablement devoir trouver des dizaines ou des centaines de mauvaises idées. Ou d’autres bonnes idées, que d’autres ont eues (et réservées) avant vous.

Heureusement, vous n’êtes pas seul. Vous trouverez en ligne de nombreux outils pour vous aider, comme des générateurs de noms de marque. Et les créatifs se sont retroussés les manches : plusieurs méthodes créatives pourront vous aider à faire affluer les idées, mais aussi à trier le bon et le moins bon. Voici les outils que vous pourrez utiliser pour bien choisir votre nom de marque ou de site web.

Outil n° 1 : le générateur de nom de marque Shopify

Shopify met de nombreuses ressources à la disposition des e-commerçants, y compris un générateur de nom de marque.

Il suffit de renseigner un mot-clé que vous souhaiteriez voir apparaître dans votre nom, et l’outil édite de nombreuses idées pour vous inspirer (gratuitement).

Outil n° 2 : la technique du moodboard

Vous connaissez le réseau social Pinterest ? Vous connaissez donc bien le principe du moodboard, même si vous ne le saviez pas encore.

Un moodboard, c’est littéralement un tableau d’humeur en français.

Bon, d’accord, ça ne clarifie rien.

Pensez plutôt à ces grands tableaux en liège sur lesquels on épingle des photos de vacances, des listes de courses ou tout simplement des coupures de magazines. Un bon moodboard débute généralement comme ça : un grand tableau vierge sur lequel vous allez pouvoir développer tout un univers visuel.

Puis mettez-vous à la recherche d’éléments graphiques qui pourront vous aider à créer une véritable ambiance autour de votre boutique en ligne.

Si vous deviez associer votre boutique à un pays, un style musical ou un style vestimentaire, vous choisiriez lesquels ? Une personnalité, un film ou une série ? Si vous ne deviez associer qu’une ou deux couleurs à votre business, lesquelles seraient-elles ?

Feuilletez des magazines et tous les supports que vous pourrez trouver, découpez ce qui vous plaît. Rassemblez tous les éléments qui peuvent évoquer votre marque.

Bref, créez un véritable univers de marque sur votre tableau. Il pourra ensuite vous inspirer des noms auxquels vous n’auriez pas pensé sans cette aide visuelle.

Outil n° 3 : la technique du mind mapping

Vous connaissez le mind mapping (ou carte heuristique en bon français) ? Technique créative par excellence, cet outil repose sur les associations d’idées et de mots.

Le principe est simple : vous partez de quelques mots-clés qui résument votre marque, que vous placez au centre d’un tableau. Vous ajoutez ensuite un niveau secondaire à votre tableau, en trouvant des idées de mots que vous associez à chaque mot-clé de départ. Puis, pour chaque idée de mot secondaire, vous recommencez l’opération, et ainsi de suite. Un petit exemple pour mieux comprendre ?

Admettons que vous vendiez du matériel de pâtisserie sur la boutique en ligne que vous devez nommer. Vos mots-clés de départ pourraient être : cuisine, pâtisserie, gâteaux.

Pour chaque mot de départ, vous pourriez ensuite écrire :

  • Cuisine > maison, famille, convivialité, foyer, etc.
  • Pâtisserie > gourmandise, cupcakes, Cyril Lignac (on a dit vraiment tout ce qui vous passe par la tête), poche à douille, etc.
  • Gâteaux > sucre, moule, fête d’anniversaire, etc.

Et rebelote pour chaque nouveau mot trouvé :

  • Gâteaux > fête d’anniversaire > enfants, jeux, gâteau à thème, gâteau à étages, etc.

Vous comprenez le principe ? Le mind mapping fonctionne beaucoup mieux lorsqu’on prend le temps de créer de véritables cartes heuristiques, sous forme de tableau ou d’organigramme, plutôt que de simples listes. Des outils en ligne comme Mind42 ou WiseMapping vous permettront de créer vos propres cartes heuristiques dans les règles de l’art pour trouver votre nom de marque, n’hésitez pas à les exploiter.

Outil n° 4 : un dictionnaire

Les mots de notre belle langue française n’ont pas forcément besoin d’être modifiés pour faire des noms de marque originaux. Les exemples des marques « Ami » et « Vêtement » sont particulièrement parlants.

Des mots simples sont devenus des noms de marque percutants.

Et si vous tombiez sur le vôtre en feuilletant un dictionnaire, de temps en temps ?

Outil n° 5 : un dictionnaire latin/français

Le latin, ça sonne bien ! N’hésitez pas à traduire les mots-clés qui définissent votre marque en latin, ils pourraient bien vous donner des idées originales. Et un dictionnaire grec ancien/français, ça marche aussi.

Outil n° 6 : Google Translate

Au-delà du latin, n’hésitez pas à traduire des mots-clés de votre univers de marque dans plusieurs langues. Le japonais vous donnera de jolis résultats, tout comme l’italien et le suédois.

Outil n° 7 : un livre sur la mythologie

Les mythologies occidentales et orientales (grecque, romaine, scandinave, indienne) regorgent de noms magnifiques de divinités, d’endroits et de créatures diverses. N’hésitez pas à lire quelques histoires pour vous inspirer : si votre nom de marque se fonde sur la mythologie, vous pourrez en outre utiliser la symbolique du mythe concerné pour construire votre identité et votre image de marque.

Outil n° 8 : une mappemonde

Ou une carte du monde, en moins poétique. Les noms de villes et de régions peuvent être puissamment évocateurs : si je vous dis Copacabana, vous imaginez une plage de sable fin, des palmiers à perte de vue et l’effervescence d’une ville qui vibre au rythme de la samba. Non ?

Enfin, il vous reste deux solutions un peu plus « risquées » pour trouver votre nom de marque : le jeu de mots (vous savez, comme les coiffeurs qui appellent leurs salons « Inven’Tif » ou « Le Prince de Bel Hair ») et les sigles (comme la célèbre marque de maquillage M.A.C.). Si vous optez pour l’une de ces deux solutions, veillez à respecter les principes de clarté et de bon goût les plus élémentaires. Ces types de noms de marque peuvent devenir iconiques comme désastreux à long terme !

Et vous, quelles ont été vos techniques et méthodes pour trouver le nom de votre boutique en ligne, de votre entreprise ou de votre marque ?

Comment trouver le meilleur nom de marque pour votre business en ligne ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut
Tweetez
Partagez
Partagez