E-commerce : les 11 erreurs de référencement à ne pas commettre

By | 21 janvier 2020

Une bonne stratégie de référencement naturel (SEO) peut vous aider à faire sortir votre site e-commerce du lot et à réaliser des ventes conséquentes.

Mais à l’inverse, certaines erreurs de référencement ne laisseront aucune chance de survie à votre boutique en ligne. Des contenus dupliqués, des pages web non sécurisées ou encore des temps de chargement trop longs pourraient bien vous reléguer aux derniers rangs des pages de résultats de Google. Voici donc les 11 erreurs de référencement que vous devez absolument éviter pour voir votre site e-commerce décoller sur les moteurs de recherche.

Erreur SEO n° 1 : des fiches produits dupliquées

La première erreur à laquelle s’exposent les e-commerçants réside dans la duplication de contenus. Il n’est en effet pas rare de retrouver, mot pour mot, des fiches produits calquées sur celles des fournisseurs et/ou des sites concurrents.

Or, la duplication des contenus publiés par un fournisseur peut s’avérer néfaste à plus d’un titre.

Tout d’abord, les fiches produits des fournisseurs ne sont pas destinées aux clients finaux. Elles sont donc souvent plus concises, moins détaillées et moins évocatrices qu’elles ne devraient l’être sur votre boutique en ligne.

En second lieu, la duplication des fiches produits de votre fournisseur ou d’un concurrent vous expose à d’importantes sanctions sur les moteurs de recherche. Google pourrait bien décider de vous pénaliser si ses robots se rendaient compte que vos contenus ne sont pas originaux : une erreur fatale, donc, que vous feriez mieux d’éviter.

Rédigez des fiches produits originales, qui incitent à acheter. Vérifiez également l’originalité de vos contenus avec un outil gratuit comme Copyscape.

Erreur SEO n° 2 : des images non optimisées

Les images que vous publiez sur votre site e-commerce jouent un rôle majeur dans son référencement naturel.

Trop lourdes, elles peuvent nettement ralentir le temps de chargement de vos pages (et notamment de vos fiches produits). De mauvaise qualité, elles dissuaderont les internautes d’acheter sur votre site. Mal optimisées, elles ne renseigneront pas les moteurs de recherche sur le contenu de vos pages.

Vous devez donc accorder une attention toute particulière à vos images, et leur réserver un processus SEO à part entière.

Commencez par sélectionner vos illustrations sur des banques d’images gratuites et libres de droits, en vérifiant leur qualité sur ordinateur et sur mobile.

Compressez vos images, avec un outil en ligne comme Compress JPEG, pour les rendre aussi légères que possible.

Renommez vos images, en insérant des mots-clés relatifs au produit ou à la page concernée.

Renseignez la balise alt de vos images, en insérant là aussi des mots-clés triés sur le volet. Vos illustrations sont désormais optimisées pour le référencement naturel !

Erreur SEO n° 3 : des noms de produits génériques

Les noms de produits trop génériques n’attirent pas les internautes, et ne les convertissent pas en clients. Ils n’attirent pas non plus les moteurs de recherche : pour séduire ces derniers, vous devez différencier les titres de vos fiches produits.

Si vous vendez des sèches-cheveux, ne vous contentez pas du seul mot-clé « sèche-cheveux » pour titrer vos fiches produits.

Mentionnez également une caractéristique du produit (sa couleur, un accessoire, une fonctionnalité), ainsi que la marque. Pour reprendre l’exemple du sèche-cheveux, un bon titre pourrait ressembler à « sèche-cheveux sans fil + brosse lissante Babyliss ».

Erreur SEO n° 4 : une page d’accueil peu claire

Même si les internautes achètent à partir des fiches produits, la page d’accueil de votre site web joue aussi un rôle important. Elle doit renseigner les visiteurs sur la thématique et l’univers de votre boutique en ligne, mais aussi leur permettre de naviguer en toute liberté.

Pensez à concevoir des menus de navigation clairs et des catégories explicites. Insérez des mots-clés génériques et longue traîne dans vos textes de présentation. Soignez tout particulièrement votre contenu éditorial, et pensez à l’illustrer avec des images optimisées.

À chaque fois que vous travaillerez sur la page d’accueil de votre boutique en ligne, pensez à une vitrine : de quelle façon la vôtre peut-elle inciter les internautes à entrer ?

Erreur SEO n° 5 : des URL illisibles

L’adresse de vos pages web, et notamment de vos fiches produits, constitue un véritable critère de référencement.

Trop souvent négligé, voire oublié par les e-commerçants, ce critère peut toutefois vous aider à améliorer la visibilité de votre site e-commerce.

Pensez à relire les URL de vos fiches produits, et veillez à éliminer les séries de chiffres (qui correspondent souvent aux références des articles). Insérez des mots-clés soigneusement choisis, et éliminez également les mots en anglais ou les suites de lettres.

Erreur SEO n° 6 : une version desktop ou mobile trop lente

Le délai de chargement de vos pages joue désormais un rôle crucial dans leur référencement. Vous devez donc tout mettre en oeuvre pour réduire ce temps de chargement au minimum, et assurer un accès rapide vers votre boutique en ligne.

Commencez par analyser ce temps de chargement. Deux outils pourront vous y aider : PageSpeed Insights (pour la version desktop) et Test My Site (pour la version mobile), tous deux édités par Google. Les rapports d’analyse fournis vous indiqueront également les actions à engager pour réduire le temps de chargement de vos pages.

Erreur SEO n° 7 : des pages web non sécurisées

Votre site e-commerce tourne encore en HTTP ? Ne vous posez plus de questions sur votre mauvais référencement et vos ventes en berne.

Les moteurs de recherche comme les internautes privilégient les sites sécurisées par un protocole SSL, qui permet à votre site d’apparaître en HTTPS.

Si vous ne l’avez pas encore installé sur votre boutique en ligne, n’attendez plus une seconde et rapprochez-vous de votre hébergeur pour obtenir un certificat SSL.

La plupart des hébergeurs simplifient son obtention et son installation. L’opération ne devrait donc pas vous prendre plus de quelques minutes. Les résultats sur votre référencement naturel, en revanche, pourraient bien vous étonner : il s’agit désormais d’un critère SEO incontournable.

Erreur SEO n° 8 : des contenus trop pauvres

Certes, un site e-commerce n’est pas un blog (même s’il pourrait et devrait toujours en accueillir un). Mais cela ne devrait pas vous empêcher de proposer des contenus attrayants et bien optimisés à vos visiteurs.

En effet, ces derniers veulent être rassurés et séduits lorsqu’ils consultent votre boutique en ligne. Depuis la page d’accueil jusqu’aux fiches produits, vous devez donc les prendre par la main (avec vos mots), et leur transmettre toutes les informations dont ils ont besoin pour réaliser leurs achats dans les meilleures conditions possibles.

Les mots peuvent vous aider à vendre. Les mots peuvent aussi vous aider à fidéliser. Les mots peuvent aussi vous aider à gagner des points aux yeux des moteurs de recherche.

Dans un guide très détaillé sur le référencement des sites WordPress, le site Refeo nous rappelle un principe essentiel : rien ne se perd en SEO ! Tous les contenus de votre boutique en ligne représentent une opportunité d’enrichir votre portefeuille de mots-clés, d’apporter des informations utiles aux internautes et d’améliorer l’expérience de navigation sur votre site.

Pensez donc à rédiger des contenus originaux pour accompagner le parcours d’achat sur votre site e-commerce.

Erreur SEO n° 9 : des balises dupliquées ou mal optimisées

Les moteurs de recherche tiennent compte des balises meta title et meta description lorsqu’ils analysent vos pages web. Vous devez donc les rédiger avec la plus grande attention, et veiller à ne pas les dupliquer d’un produit à l’autre.

Pensez à insérer des mots-clés génériques dans la balise title, et des mots-clés longue traîne dans la balise description. Enfin, n’hésitez pas à inclure un appel à l’action dans vos balises meta description.

Erreur SEO n° 10 : les mauvais choix de mots-clés

Les mots-clés que vous utilisez sur votre site e-commerce influencent directement sa perception par les moteurs de recherche. Vous devez donc travailler votre stratégie de mots-clés en amont, afin qu’elle traduise au mieux l’univers de votre boutique en ligne.

N’hésitez pas à utiliser un générateur de mots-clés, comme Keyword Tool, pour étoffer votre liste. Vérifiez la popularité de vos mots-clés avec l’outil de planification des mots-clés de Google Ads. Enfin, analysez la stratégie de mots-clés de vos concurrents pour vous en inspirer, mais aussi (et surtout) pour vous démarquer.

Erreur SEO n° 11 : l’absence de tests et de suivi

L’optimisation d’un site e-commerce nécessite de nombreuses phases-tests et un suivi régulier.

Avant même de mettre votre boutique en ligne, pensez à tester votre projet e-commerce pour vous assurer de sa viabilité. Ce premier test vous aidera à définir les grandes lignes de votre stratégie SEO.

Par la suite, pensez à tester différents thèmes, différentes fonctionnalités pour améliorer l’expérience utilisateur sur votre site. Assurez le suivi de votre trafic, de votre taux de conversion, du taux de rebond sur votre site. Ces différentes données vous aideront à optimiser votre boutique en temps réel.

Enfin, n’oubliez pas de missionner un proche ou, mieux encore, un client pour tester les versions successives de votre site e-commerce. Demandez à votre testeur d’accomplir une tâche spécifique (acheter un produit bien précis, par exemple), et demandez-lui quels sont les freins et les obstacles qu’il rencontre.

En mettant un internaute en situation, et en analysant son parcours sur votre site, vous vous donnerez les moyens d’optimiser votre boutique en ligne pour les humains comme pour les moteurs de recherche.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *