Dropshipping : comment bien gérer vos relations fournisseurs ?

bien-gerer-relations-fournisseurs-dropshipping

Les relations fournisseurs constituent un volet stratégique pour n’importe quel commerce. C’est d’autant plus vrai dans le cadre du dropshipping : ce système logistique suppose une relation de confiance absolue (mais non aveugle) avec vos fournisseurs. Ces derniers doivent être fiables, mais aussi disponibles et transparents. Vous devrez, de votre côté, vous montrer à l’écoute et rigoureux, tout en restant à l’affût de nouvelles opportunités commerciales. Dropshippers, découvrez comment bien gérer vos relations fournisseurs dans ce guide pratique (et complet).

Relations fournisseurs : quels enjeux pour le dropshipping ?

Nous l’avons souligné dès l’introduction de cet article, les relations fournisseurs jouent un rôle fondamental dans votre activité de dropshipping.

En effet, le système de la livraison directe doit reposer sur une solide collaboration et une bonne entente entre les fournisseurs et leurs distributeurs pour fonctionner correctement. En confiant la livraison de vos produits à vos grossistes, vous en faites des maillons essentiels de votre chaîne logistique.

Et si un e-commerçant « traditionnel » peut se remettre d’une relation défaillante avec un fournisseur, votre boutique dropshipping pourrait bien couler si vous ne parvenez pas à instaurer des bases saines et une véritable relation de confiance avec vos grossistes.

Les enjeux des relations fournisseurs sont donc fondamentaux, cruciaux dans le domaine du dropshipping. Mais qu’est-ce qui caractérise de bonnes relations fournisseurs, et quels objectifs devriez-vous viser dans ce domaine clé de votre activité ?

Relations fournisseurs : quels objectifs devez-vous viser ?

Ou, pour poser la question dans d’autres termes, qu’est-ce que de bonnes relations fournisseurs lorsqu’on parle de dropshipping ?

En réalité, c’est très simple : des relations fournisseurs réussies peuvent se résumer en trois mots-clés, trois maîtres-mots dont vous devrez faire un véritable mantra quand vous entrerez en contact avec des grossistes.

De bonnes relations fournisseurs reposent ainsi sur la communication, la transparence et la fluidité.

La communication, parce qu’elle vous permettra de gérer efficacement votre activité e-commerce. Seule une communication régulière, voire continue, avec votre grossiste vous fournira les informations dont vous avez besoin pour administrer votre boutique en ligne. Seule une communication efficace vous permettra de vous tenir informé de l’état du stock, mais aussi des analyses prévisionnelles de votre fournisseur et de sa vitalité économique. La communication doit donc se trouver au coeur de vos relations fournisseurs.

La transparence, parce que de bonnes relations fournisseurs excluent les (mauvaises) surprises. Transparence de la communication, des tarifs et des modalités de la collaboration : votre fournisseur doit s’exprimer clairement sur ces points, de la même façon que vous devez vous montrer transparent avec lui.

La fluidité, enfin, parce qu’elle est garante du bon fonctionnement de votre boutique en ligne et de la satisfaction client. Les commandes et les livraisons, les éventuels retours et demandes de remboursement, les paiements et la communication doivent être fluides pour entretenir de bonnes relations avec votre (ou vos) fournisseur(s).

Relations fournisseurs : les bonnes pratiques en dropshipping

La qualité de vos relations fournisseurs peut se jouer à un détail près. Vous devez donc vous attacher à les gérer de façon professionnelle et rigoureuse, sans jamais tomber dans l’improvisation. Voici 13 bonnes pratiques pour vous aider à gérer, optimiser et enrichir vos relations fournisseurs en dropshipping.

1) De bonnes relations fournisseurs commencent par le choix des bons fournisseurs

La réussite de vos relations fournisseurs se prépare en amont, avant même d’entrer en contact avec vos interlocuteurs.

Vous devez en effet vous assurer que les grossistes avec qui vous envisagez de travailler soient en mesure de répondre à vos exigences spécifiques. Ces vérifications préalables pourront vous éviter bien des désillusions par la suite.

Pour bien gérer vos relations fournisseurs, commencez donc par choisir les meilleurs fournisseurs pour votre activité de dropshipping. Il s’agit d’une étape fondamentale pour la réussite de votre business en ligne.

2) Formalisez clairement les modalités de la collaboration

Imaginez que vous entamiez une relation amoureuse avec l’élu(e) de votre coeur. Persuadé de la solidité et de l’exclusivité de votre amour, vous éludez la question de la fidélité, pour finalement vous rendre compte que votre cher et tendre continue de papillonner chez la concurrence. Quelle a été votre principale erreur, à votre avis ?

Les relations fournisseurs fonctionnent de la même façon (ce sont bien des relations humaines, après tout). Si vous ne définissez pas clairement les conditions de votre collaboration en amont, vous pourriez aller au-devant de nombreuses mauvaises surprises.

Épargnez-vous ces désillusions (commerciales et amoureuses, si l’exemple vous a paru particulièrement familier), en établissant les modalités de vos partenariats dès le départ.

Cela peut prendre du temps, exiger des négociations, vous obliger à revoir vos plans : autant de désagréments mineurs qui pourront vous éviter de voir votre business dropshipping couler quelques semaines après son lancement.

3) Traitez vos fournisseurs comme vos clients préférés

En dropshipping, vos fournisseurs sont aussi importants que vos clients. Pour satisfaire ces derniers, vous devez également satisfaire les premiers. Vous gagnerez donc à calquer vos relations fournisseurs sur vos relations clients, en vous assurant toujours de la satisfaction de vos grossistes.

N’hésitez pas à les interroger sur ce niveau de satisfaction. Demandez-leur, le plus régulièrement possible, de quelles façons vous pourriez améliorer vos relations et leur rendre service.

Cherchez à fidéliser vos fournisseurs. Plus vous en prendrez soin, et plus ils s’investiront pour vous offrir un excellent niveau de service.

4) Restez transparent et ferme sur vos exigences

Même s’il est essentiel de prendre soin de vos fournisseurs pour vous assurer de la qualité de vos relations, cela ne signifie pas pour autant que vous devriez vous plier à toutes leurs exigences.

Vos fournisseurs ont des exigences, mais vous en avez aussi : ne les oubliez pas en cours de route. Et, lorsque c’est nécessaire, n’hésitez pas à les rappeler au bon souvenir de vos grossistes.

Clarifiez ces exigences (sur les délais, sur la qualité des produits et des services, etc.), sans oublier de les formaliser dans un contrat, une charte ou un simple accord écrit. Ce document vous permettra ensuite de rafraîchir la mémoire de vos fournisseurs tout en vous appuyant sur des règles communément admises.

5) N’hésitez pas à établir une saine concurrence entre vos fournisseurs

La mise en concurrence de vos fournisseurs peut vous aider à obtenir de meilleurs tarifs, une meilleure qualité de service ou des gestes commerciaux.

Ne vous en privez pas, tout en respectant les accords passés avec vos fournisseurs actuels. Inutile de brandir le spectre d’une éventuelle rupture à chaque fois qu’un grossiste ne répond pas à vos demandes. La simple comparaison de ses services avec ceux, plus avantageux, d’un autre fournisseur pourra suffire à le convaincre de faire un effort.

6) Soignez l’étape du paiement

La bonne santé économique de votre activité de dropshipping dépend essentiellement des paiements de vos clients. De la même façon, la bonne santé financière de votre fournisseur dépend essentiellement de vos paiements.

Ne prenez pas le risque de perdre un bon fournisseur à cause de retards de paiement. Établissez, dès le départ, les modalités de ces paiements et respectez-les coûte que coûte : la survie de vos relations fournisseurs en dépend.

7) Anticipez les risques et les problèmes éventuels

Le dropshipping n’est pas un long fleuve tranquille. Des retards de livraison et/ou de paiement, des produits défectueux ou abîmés, des incompréhensions peuvent assombrir l’horizon de vos relations fournisseurs (et de vos relations clients, si vous n’anticipez pas).

Or, vous ne devriez jamais vous laisser surprendre par ces problèmes, plus ou moins fréquents selon la qualité de vos relations fournisseurs.

Pensez à lister les risques auxquels vous vous exposez, puis discutez-en avec votre grossiste : quelle solution peut être apportée à chaque problématique, chaque risque identifié ?

En anticipant les risques et les problèmes avec vos fournisseurs, vous serez en mesure de bien les gérer lorsqu’ils adviendront (et croyez-nous, ils adviendront).

8) Attachez-vous à comprendre le fonctionnement de vos fournisseurs

Chaque entreprise fonctionne différemment. Or, le fonctionnement de vos fournisseurs présente une importance capitale pour votre activité de dropshipping : ne restez surtout pas dans le flou !

En vous renseignant sur le fonctionnement de vos grossistes, vous disposerez d’une meilleure vue d’ensemble sur votre chaîne logistique. Vous serez en mesure d’anticiper les risques éventuels, tout en montrant à vos fournisseurs que vous vous intéressez à leur activité. Vous avez dit « gagnant-gagnant » ?

9) Collaborez pour trouver des solutions

Vous avez anticipé les problèmes éventuels, et voilà qu’un retard de livraison survient. De la théorie à la pratique, il y a parfois un fossé : même si vous avez prévu ce risque potentiel, il est plus facile de céder à la panique (puis, dans la foulée, à la colère) que de communiquer clairement et calmement dans cette situation de crise.

Respirez. Sortez faire un tour, prenez l’air. Puis appelez votre fournisseur. Les problèmes sont inévitables : seule votre façon de les gérer pourra les transformer en obstacles mortels pour votre business de dropshipping ou, au contraire, en véritables opportunités commerciales.

Lorsque vous rencontrez un problème avec un fournisseur, cherchez des solutions avec lui, et non contre lui.

10) Dotez-vous des bons outils de gestion et de suivi

Plusieurs outils pourront vous aider à fluidifier et bien gérer vos relations fournisseurs. Du simple fichier Excel aux progiciels de gestion intégrés (PGI, pour les intimes), les options qui s’offrent à vous sont nombreuses.

En fonction de votre budget, choisissez des outils adaptés à votre business. Ces outils devront vous aider à visualiser l’état des stocks et des commandes en cours, mais aussi l’état des paiements en cours et en attente. Ils pourront aussi vous aider à mieux piloter votre commerce en ligne en évaluant la qualité de vos relations fournisseurs.

11) Investissez du temps dans vos relations fournisseurs

Des relations fournisseurs réussies demandent du temps, de la patience et un peu de négociation.

Or, le temps que vous passerez à discuter, négocier et vous entendre avec vos fournisseurs n’est jamais perdu. Il s’agit d’un véritable investissement, inévitable si vous souhaitez voir vos ventes décoller.

Prévoyez du temps pour gérer, optimiser vos relations fournisseurs. Et n’ayez jamais peur d’en investir plus que prévu.

12) Analysez les performances de vos relations fournisseurs

Les relations fournisseurs se suivent et ne se ressemblent pas. Si vous travaillez déjà avec plusieurs grossistes, vous vous en êtes déjà rendu compte : il est donc essentiel d’évaluer la qualité et la performance de chaque relation fournisseur.

Vos outils de suivi pourront vous y aider. Vos résultats commerciaux aussi.

N’hésitez pas à comparer les relations et les résultats obtenus avec chaque grossiste. Prêtez une attention toute particulière aux signes qui montrent que vous devriez changer de fournisseur, et n’oubliez pas de partager cette analyse avec les entreprises concernées pour trouver ensemble des solutions (cf. bonne pratique n° 9).

13) Protégez-vous avec un plan B

Enfin, le dernier conseil que nous pouvons vous donner pour bien gérer vos relations fournisseurs peut se résumer en un mot : prudence.

La pérennité de vos relations fournisseurs n’est pas garantie, que vous ayez signé un contrat de dropshipping ou non. La défaillance commerciale, financière ou administrative de vos grossistes peut couler l’intégralité de votre business.

Vous devez donc vous protéger contre ce risque en prévoyant un plan B dès le départ.

Renseignez-vous sur les fournisseurs qui proposent les mêmes gammes de produits que vos grossistes actuels. Entrez en contact avec eux. N’hésitez pas à poser les bases d’une relation d’affaires potentielle. Ce plan B pourrait bien vous sauver la mise en cas de problème !

Vous disposez désormais de toutes les clés pour bien gérer les relations fournisseurs de votre business de dropshipping. Utilisez-les, complétez-les avec vos expériences et vos propres exigences. Puis n’hésitez pas à consulter l’annuaire du dropshipping français pour trouver de nouveaux fournisseurs et poser les bases d’une saine collaboration avec eux !

Dropshipping : comment bien gérer vos relations fournisseurs ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut
Tweetez
Partagez
Partagez